Domotique : automatiser le contrôle de ses appareils électriques

Piloter l’ensemble de ses appareils domestiques depuis un ordinateur ou un smartphone : la domotique, technologie au carrefour de l’électronique, de l’informatique et des télécommunications, peut être pleinement intégrée au quotidien des particuliers aujourd’hui. Mais quelles en sont les applications concrètes, les avantages, et le coût ? Décryptage. 

Qu’est-ce que la domotique ?

La domotique correspond à l’ensemble des technologies de l’électronique, de l’informatique et des télécommunications qui permettent de programmer, automatiser et améliorer les tâches courantes au sein d’une maison. 
Elle repose sur la mise en réseau d’un grand nombre d’appareils électriques, qui peuvent être gérés de manière centralisée :

  • Portail d’entrée et porte de garage,
  • Chauffage, climatisation, ventilation,
  • Eclairage,
  • Système de sécurité et de télésurveillance (alarme),
  • Arrosage automatique,
  • Appareils électroménagers : cafetière, sèche-linge, etc.
  • Terminaux multimédia : ordinateurs, tablettes, téléviseur, etc.

Pratiquement tous les appareils électriques de la maison peuvent être contrôlés ou programmés par l’intermédiaire de ce dispositif technique. 

Avantages d’un dispositif domotique

Les différentes applications d’un dispositif domotique présentent trois avantages :

  • Confort domestique : en centralisant l’accès et la gestion de ses appareils domestiques,
  • Gain de temps : en automatisant des tâches courantes et répétitives, nécessitant autrement une programmation manuelle,
  • Maîtrise de l’énergie : en ajustant son système de chauffage, ou sa consommation, au plus près de ses besoins réels.
  • Sécurité : en améliorant un système anti-intrusion par exemple (par exemple : allumer l’éclairage pour dissuader un cambrioleur).

Trois principaux éléments dans un système domotique

  • Système de commande/Interface de contrôle : comme un écran de contrôle, un ordinateur, ou un téléphone par exemple, qui permettent de donner des ordres aux appareils que l’on souhaite piloter (programmer, paramétrer)
  • Un mode de transmission : liaisons filaires (ex : câble Ethernet), ondes radio, infrarouge, etc.
  • Un appareil comme une prise électrique, une lampe ou un appareil de chauffage, compatible avec le mode de transmission, et relié au système de commande.

Installer un système domotique : quel coût ?

Le coût dépend de la complexité du système, et de la taille de la maison : certains utilisateurs n’ont besoin que d’une application concrète, comme par exemple le fait de pouvoir contrôler l’éclairage à distance. Le coût est compris entre quelques centaines d’euros et plusieurs milliers d’euros. 
A noter : 
Mettre en place soi-même un mini réseau informatique en vue d’interconnecter ses appareils est relativement peu coûteux, mais nécessite des connaissances techniques.

Les applications mobiles pour contrôler ses appareils à distance

Aujourd’hui, la mobilité est une composante pleinement intégrée aux systèmes domotiques. Les mobinautes peuvent ainsi utiliser leur smartphone comme système de commande. Pour en faciliter l’utilisation, les fournisseurs de solutions domotiques proposent des applications mobiles compatibles avec les systèmes de commande qu’ils développent. 

Ainsi, un utilisateur peut envoyer un ordre depuis son terminal mobile (smartphone, tablette tactile) au système de commande pour contrôler un appareil à distance.

Paiements en ligne : payer par carte bancaire sur internet

Renouveler son nom de domaine, acheter des fournitures de bureau, payer ses liens sponsorisés, acheter des billets de train ou d’avion pour ses voyages d’affaires… un chef d’entreprise a mille et une bonnes raisons de recourir au paiement en ligne. 
Comment choisir la bonne solution de paiement, connaître les dangers des transactions financières en ligne et les méthodes pour payer en toute sécurité : des informations indispensables pour optimiser ses achats. 

Résultat de recherche d'images pour "image de paiement en ligne"

SAS GEO ERRORThis video is not authorized in your locationRELOAD YOUR SCREEN OR TRY SELECTING A DIFFERENT VIDEO

Les différentes solutions de paiement en ligne

Payer par carte bancaire

L’acheteur utilise sa carte bancaire classique pour payer. 
Il faut bien sûr vérifier que le site de ecommerce sur lequel on fait ses achats est équipé d’un système de paiement sécurisé. C’est un mode de cryptage des données personnelles (nom, adresse, coordonnées bancaires) qui les rend invisibles, non atteignables et donc qui ne peuvent pas être récupérés par les hackers.
Dès que l’on passe sur un espace sécurisé, le navigateur web l’indique avec un message très clair. La présence du petit cadenas en bas à droite de l’écran lors du paiement (et dans la barre d’adresse) symbolise la sécurisation des communications entre vous et le site web
Attention: le cadenas ne présage en rien de la fiabilité, de l’honnêteté ou de la sécurisation du site lui-même, mais seulement de la sécurisation des communications entre vous et le serveur. 

Une fois certain de la sécurisation du site, le payeur communique ses coordonnées :

  • Nom.
  • Coordonnées bancaires :
    • Le numéro à 16 chiffres de sa carte.
    • Les 4 chiffres de la date de validité (mois et année).
    • Les 3 derniers chiffres du pictogramme au dos de la carte de paiement.

et valide sa commande. 

Un problème ? Il faut contacter rapidement le vendeur. 
Egalement utile, l’AFUB (association française des usagers des banques) 

Payer par e-numéro de carte

C’est un moyen de paiement rattaché à la carte bancaire qui permet de payer sans donner son numéro de carte bancaire. Des e-numéros sont attribués, des numéros de carte bancaire temporaires.

  • e-carte bleue : Disponible à la Société générale, Banque Postale, LCL, Banque Populaire, Caisse d’Epargne, Axa banque
  • Virtualis : Disponible au Crédit Mutuel

Payer sans carte bancaire

Ce sont des services très appréciés des internautes : ils permettent de régler ses achats sans communiquer son numéro de carte bancaire. Ils offrent aussi des tas de services connexes très intéressants pour un chef d’entreprise. 
Le fameux service Paypal et son concurrent Google Checkout 
Ces solutions de paiement en ligne nécessitent une adresse email et un numéro de carte bancaire (vous le communiquez uniquement à Paypal lors de l’inscription)

Comment se servir de Paypal

  • Ouvrir un compte (enregistrer votre adresse email, votre adresse postale et les informations sur le compte bancaire)
  • Suivre la procédure de paiement sur le site marchand (en choisissant le mode de paiement Paypal). Sur Ebay, les paiements se font d’un compte Paypal à un autre et les vendeurs sont prévenus par email du paiement réalisé. Il peut ensuite s’il le désire faire transférer votre paiement depuis son compte Paypal vers son compte bancaire.
  • Suivre ses transactions sur son compte.

Avec un compte Paypal, vous pouvez également recevoir de l’argent : vendre un objet, demander un transfert d’argent… 

Les avantages :

  • Pas de numéro de carte bancaire à donner au cybercommerçant
  • Rapidité de la transaction

Les inconvénients :

  • Paypal est régulièrement victime de phishing (voir plus bas)

Google Checkout se positionne comme le concurrent de paypal. Il fonctionne avec des marchands affiliés à Google. 

Réaliser ses virements par Internet

Toutes les grandes banques proposent des services de virement par Internet. Généralement gratuits entre les comptes du titulaire dans la même banque, ils sont payants sur des comptes d’autres banques.
Il est ainsi possible de virer les salaires par exemple et même y associer un email d’accompagnement. 

Les vrais dangers du paiement en ligne

Oui, les dangers du paiement par Internet existent, l’un des plus offensifs étant le phishing, notamment pour les utilisateurs de Paypal. 
Le phishing est une technique utilisée par les hackers d’usurpation d’identité. Ils envoient par exemple un email se faisant passer pour votre banque et vous demandant de confirmer vos coordonnées bancaires. Les arguments utilisés sont souvent alarmistes : tentative de hacking de votre compte, problème grave sur votre compte… Vérifiez toujours l’expéditeur des emails que vous recevez et le site sur lequel il vous envoie. Avec un peu d’attention, on se rend compte rapidement de la supercherie.

Il existe différents moyens de se prémunir du phishing: Par exemple utiliser un navigateur équipé de système anti-phishing (comme Firefox) ou utiliser OpenDNS

Mais il faut savoir que le niveau de danger de l’achat en ligne est le même que celui d’un achat fait hors ligne. Vol de l’argent liquide, récupération de votre code et de votre carte bancaire dans les magasins ou à un guichet, vol de votre chéquier… le principe de bon sens est le même partout, en ligne ou off : la prudence. 

Notez que pour tout achat en ligne, en cas de fraude, votre banque est tenue de vous rembourser si un débit a été effectué sur votre compte sans preuve de votre identité (par exemple sans le code à 4 chiffres de la carte ou une signature).

Les nouveaux modes de paiement

Il existe deux types de paiements possibles avec un téléphone portable, à ne pas confondre :

  • le paiement sur internet, déjà très répandu et couramment utilisé
  • le paiement chez les commerçants, bientôt disponible pour tous

Payer chez les e-commerçants avec votre mobile

Vous devez évidemment avoir une connexion internet sur votre téléphone portable pour pouvoir effectuer vos achats via votre mobile. Le système de paiement est similaire à celui depuis votre ordinateur : vous sélectionnez les produits désirés puis vous indiquez vos coordonnées bancaires pour régler vos achats en vérifiant que le site sur lequel vous commandez est bien sécurisé.
Places de spectacles, billets de train, contraventions, matériel de bureau pour votre entreprise : il n’y a pas de restriction particulière en terme de type de règlements et achats via mobile par rapport à ceux réalisés depuis votre ordinateur. 

Les avantages d’un tel mode de paiement :

  • éviter les files d’attente
  • possibilité d’acheter au dernier moment
  • sans compter tous les avantages du paiement en ligne précédemment cités

Le succès de ce mode de paiement suit la courbe croissante des ventes de portable qui proposent un accès à internet. 

Payer chez les commerçants avec votre mobile

C’est ce qu’on appelle le m-paiement et il est promis à un bel avenir. Pour pouvoir régler vos achats, votre portable doit être équipé d’une puce spécifique et le commerçant doit avoir un lecteur de puce.
Le système est toujours en test à Caen et Strasbourg, mais devrait rapidement s’étendre à toute le France. Les premiers à le développer au niveau national seront certainement les services de transport (trains et les avions). Aéroport, gare, épicerie, taxis et même distributeurs de boissons, comme le font déjà les japonais pourraient bientôt être équipés de ce système de paiement. 

Les avantages de ce mode de paiement :

  • votre moyen de paiement, votre téléphone, éventuellement votre carte bancaire sont regroupés dans un unique appareil, votre mobile.
  • ce système de paiement fait gagner du temps : il est pratique, simple et rapide d’utilisation

Traduire un texte grâce à l’appareil photo de son mobile

Résultat de recherche d'images pour "image photos et text"

Il existe une méthode qui permet de traduire en temps réel un texte dactylographié. Pour cela il faut simplement télécharger l’application Google Traduction pour Android(ou Google Translate en anglais) et suivre les quelques étapes suivantes. 

La méthode fonctionne également avec l’application Google traduction pour iPhone.

  • Lancez l’application Google Traduction, sélectionnez la langue source et la langue cible.
  • Cliquez sur l’appareil photo en bas à gauche de la zone de texte :
  • Il suffit de survoler la zone de texte à traduire avec l’appareil photo et la traduction s’affiche en temps réel en remplaçant le texte à traduire :
  • Vous pouvez également photographier cette traduction en cliquant sur l’appareil photo rouge en bas.
  • Tous les mots détectés s’affichent en encadré sur la photo :
  • Vous pouvez désormais sélectionner un mot et afficher sa traduction :
  • Vous pouvez également sélectionner le texte complet en cliquant sur « tout sélectionner » :
  • Enfin, en cliquant sur la flèche bleue (encadrée en rouge) vous pouvez afficher la traduction complète du texte pris en photo :

Toutes les rubriques

Toutes les rubriques

BUREAUTIQUE

Bureautique
Excel / OpenOffice Calc
Outlook
PowerPoint
Word
VBScript
Macros

DÉBUTANTS

Système d’exploitation
Windows
Linux
Unix / MacOS
Fichiers / Extensions

DÉVELOPPEMENT

Programmation
Génie logiciel
Programmation objet
UML
Base de données
LDAP
MERISE
SQL

ENTREPRISE

e-Business
Conduite du changement
Gestion de projet
Métiers
Qualité (ISO 9001, EFQM)
Systèmes d’information

HARDWARE

Ordinateur
Assemblage
Maintenance
Connectique
iPad
iPhone

INTERNET

Web
Courrier électronique
Outils réseau
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
Quadruple play

LANGAGES DE PROGRAMMATION

Assembleur
Java
Langage C / C++
Perl
Pascal / Delphi
Visual Basic
.NET Framework

RÉSEAU

Initiation aux réseaux
Transmission de données
Administration réseau
Réseaux filaires
Protocoles réseau
Outils réseau
Réseaux locaux

RÉSEAUX SANS FIL

Réseaux sans fil
Wifi
RFID
Bluetooth
CPL
Wimax

SÉCURITÉ

Sécurité
Virus
Anonymat sur Internet
Cryptographie
Sécurité des réseaux
Détection d’intrusions
Haute disponibilité

VIDÉO / TV

Analogique et numérique
Son numérique
Vidéo numérique
Photo numérique
Tournage / Réalisation

WEBMASTERS

Créer un site web
Feuilles de styles / CSS
HTML
Javascript
PHP
SEO
XML

Comment créer une chaîne Youtube

Créer une chaîne Youtube est un choix pertinent pour communiquer. Première raison : la puissance de frappe du réseau social de vidéo, plus d’un milliard d’utilisateurs l’utilisent chaque mois. Les internautes sont donc friands de vidéo, tout comme les moteurs de recherche dont Google (la maison mère…) qui positionne toujours très bien les vidéos sur les résultats de recherche. Pour créer une chaîne Youtube, il est impératif d’avoir un compte Google. 

Notre vidéo

FAQ : Comment créer une chaîne Youtube ?XSAS GEO ERRORThis video is not authorized in your locationRELOAD YOUR SCREEN OR TRY SELECTING A DIFFERENT VIDEO

YouTube

YouTube est une plateforme d’hébergement de vidéos sur laquelle les utilisateurs peuvent regarder et partager des séquences vidéos, et rachetée par Google en 2006. Sa version française existe depuis 2007. Le principe des chaînes permet aux utilisateurs du site, particuliers et professionnels, de regrouper les vidéos qu’ils postent sous un seul et même profil public. 
Chaque mois, le site YouTube est consulté par plus d’un milliard d’utilisateurs uniques et 80% du trafic est généré en dehors des Etats-unis. Chaque jour, des millions d’internautes s’abonnent à des chaînes. Ce chiffre, en progression, a plus que triplé par rapport à 2013.

SAS GEO ERRORThis video is not authorized in your locationRELOAD YOUR SCREEN OR TRY SELECTING A DIFFERENT VIDEO

Pourquoi créer une chaîne YouTube ?

La création d’une chaîne YouTube est gratuite et offre de nombreuses opportunités aux professionnels pour améliorer leur communication.

Etre visible

En terme de visibilité, une chaîne YouTube s’avère particulièrement avantageuse en appartenant à un moteur de recherche performant, parmi les premiers au monde. En étant bien référencée, et avec des contenus de qualité, la chaîne YouTube peut augmenter le nombre de visites sur un site Web associé.

Animer une communauté

Une chaîne youTube permet, à l’instar des réseaux sociaux déjà existants, de fédérer une communauté autour d’une entreprise.

Proposer du contenu de qualité

Sur le Web, les vidéos sont reconnues comme des contenus dynamiques, originaux, et de qualité. Souvent partagée sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter, elles ont une portée potentiellement plus importante qu’un article de blog ou une photo seule.

Présenter des produits

Dans le e-commerce en particulier, les vidéos ont un fort impact. Démo, vidéo de déballage ou même vidéo de dépannage peuvent soutenir les ventes car elles apportent une information utile.

Recruter des employés

La chaîne YouTube peut également être utilisée dans un objectif de recrutement et d’emploi, en créant une playlist dédiée. Les vidéos ainsi postées peuvent donner des informations sur les carrières et les métiers au sein de l’entreprise.

Comment créer une chaîne sur YouTube ?

Pré-requis

Pour créer une chaîne YouTube, il est nécessaire de posséder un compte Google. Les utilisateurs n’en possédant pas encore peuvent en créer un simplement (voir notre astuce : créer une adresse Gmail)
Il est recommandé de posséder des éléments de contenu avant de créer une chaîne sur YouTube : selon l’importance donnée à la future chaîne, avoir entre 5 et 10 vidéos à poster constitue un bon minimum de départ. 
Posséder des éléments graphiques tel qu’un logo à mettre en photo de profil (en 800×800 pixels de préférence) fait également partie des pré-requis à la création d’une chaîne YouTube. 

Etapes à suivre

La première étape de la création d’une chaîne YouTube est de se rendre sur la page « Toutes mes chaînes », en étant connecté au compte Google. Il est possible de choisir entre la création d’une nouvelle chaîne, ou la création d’une chaîne en lien avec une page Google+ déjà existante.

Pour la création d’une nouvelle chaîne
Quelques informations sont à renseigner : le nom de la chaîne et sa catégorie (produit ou marque, société, établissement ou organisation, arts, spectacles ou sports, autre). Le nom de la chaîne est particulièrement important puisqu’il figurera dans le lien URL. Un nom court et facile à retenir est plus efficace. 
D’autres informations sont à renseigner telle que la description de la chaîne. Les premières phrases s’affichant sur Youtube, il est conseillé d’indiquer les informations les plus importantes dès le début. Du reste, une description précise, contenant des mots clés pertinents est recommandée.

Pour une chaîne en lien avec une page Google+ déjà existante
Il suffit d’indiquer à Youtube ce choix et de suivre les instructions. La synchronisation de la chaîne et du compte Google+ se fera automatiquement. 

Texte de présentation
La section « à propos » sert à présenter la chaîne, son objectif, son éditeur (vous). 
C’est l’espace idéal pour présenter votre société, faire un lien vers votre site internet et vos réseaux sociaux professionnels.

Organisation visuelle

L’illustration de chaîne
L’illustration de chaîne est essentielle pour l’apparence de votre chaîne. Il faut la choisir pour qu’elle s’adapte à ce format particulier très allongé (comme sur Facebook) et en bonne définition même en grande taille : 2560 x1440. Poids maximum de 2 Mo. Créer une illustration de chaîne

L’icône de la chaîne
Elle reprend toujours l’icône utilisée sur Google +. 

Organiser son contenu

Charger une vidéo 
Charger une vidéo sur Youtube est relativement simple. Il faut définir le niveau de confidentialité (vidéo publique ou privée), choisir le fichier sur votre ordinateur 

Les différents types de contenu acceptés

Les vidéos. Tous les formats ne sont pas acceptés. Ceux qui le sont :

  • .MOV
  • .MPEG4
  • .AVI
  • .WMV
  • .MPEGPS
  • .FLV
  • 3GPP
  • WebM

Pour les autres, il est possible de convertir avec les outils de dépannage Youtube

Il est possible de charger des vidéos issues de webcam, d’appareils mobiles, mais pas de l’audio ou des images, à moins de les associer à un format compatible à Youtube. 

Vous pouvez ajouter des tags pour 
modifier l’apparence des vidéos

Créer une playlist
Créer une chaîne permet d’organiser votre chaîne et de ranger vos vidéos par thème, date… Il suffit de la créer en lui donnant un nom et de sélectionner les vidéos correspondantes. Vous remarquerez que vous pouvez aussi intégrer des vidéos d’autres utilisateurs à votre chaîne. 

Les chaînes
Votre chaîne peut s’abonner à d’autres chaînes qui s’afficheront alors dans l’onglet « chaînes » si vous décide de rendre vos abonnements publics (pas une obligation). 
Comme sur un réseau social, s’abonner à d’autres chaînes permet de créer du lien avec d’autres membres mais aussi de montrer ces centres d’intérêt.

Les vidéos de plus de 15 minutes
Youtube peut vous demander un numéro de téléphone peut pouvoir charger des vidéos de plus de 15 minutes. La procédure est ici

Personnaliser l’url de sa chaîne Youtube

Evolution de l’activité, de la ligne éditoriale… certaines raisons peuvent entraîner le changement de nom de la chaîne. Pour cela, le Creator Studio de Youtube propose de personnaliser l’url de la chaîne. Accessible sous certaines conditions, cette fonctionnalité permet de disposer d’une adresse simple et facilement reconnaissable, adaptée à l’activité de la chaîne.

Les termes qui peuvent être utilisés : le nom de la chaîne, une url personnalisée déjà existante, le nom du site web associé, le nom de la marque, de l’entreprise ou de la personnalité… 

A noter : pour bénéficier d’une URL personnalisée de chaîne, certains critères doivent être respectés (par exemple, plus de 500 abonnés et une existence depuis 30 jours minimum). 

La chaîne peut également bénéficier d’une url personnalisée si la page web officielle a été associée à la chaîne ou à la page Google +.

Pour accéder à la personnalisation de l’url, se connecter sur le Creator Studio et cliquer sur la mention « obtenir une nouvelle url personnalisée ». 

Pour aller plus loin : la FAQ des paramètres Youtube

Gagner de l’argent avec Facebook? C’est très simple!

Sur internet, on peut gagner de l’argent de mille façons d’ailleurs il suffit de faire un tour sur le blog pour en être convaincu. S’il faut toujours se méfier d’arnaques en tous genres et de sites qui ne paient pas, d’autres solutions sont bien plus intéressantes et vous allez voir que Facebook en fait partie.

Facebook c’est une vraie mine d’or!

Vous croyez que j’exagère lorsque je dis ça? Détrompez-vous! Avec des millions de connectés en France et des milliards à travers le monde quotidiennement, Facebook peut rapporter gros à condition de savoir s’y prendre. Vous allez qu’il est possible de générer des revenus de plusieurs manières différentes et n’ayez crainte car c’est assez facile.

Le pouce j'aime sur Facebook
Un like sur facebook

Les 10 solutions pour gagner de l’argent avec Facebook:

1. Créer des pages:

Créer une page c’est peut-être très simple pour vous mais pour d’autres internautes c’est plus compliqué et parfois elles ont besoin d’aide. C’est vrai qu’en 5 minutes chrono, on peut avoir créé, illustré et décrit sa page. Alors comment faire pour trouver des personnes qui ont besoin d’un coup de main pour créer leur page? Il suffit tout simplement de vous inscrire sur les sites de jobbing les plus connus comme Fiverr.com et 5euros.com. Une fois inscrit sur ces sites, vous n’aurez plus qu’à proposer vos services et à attendre les clients.

2. Faire du Community Management:

Ne soyez pas effrayé en voyant ce terme. Le community management est un métier qui consiste à animer des communautés sur internet en général mais surtout sur les réseaux sociaux. Animer une communauté n’est pas très compliqué. Vous allez devoir proposer du contenu à vos fans, leur demander leur avis, répondre à leurs commentaires. Pour résumer, le community manager est en contact étroit avec sa communauté. Il existe des formations gratuites sur le net si vous voulez vous lancer. Vous verrez que ce n’est vraiment pas compliqué. Là encore, vous pouvez proposer vos services sur les sites de jobbing où vous verrez que les demandes ne manquent pas à condition que vous soyez compétent.

3. Vendre un produit:

Vendre un produit à ses fans peut être une autre source de revenus. Par exemple, sur la page Facebook de LeClubArgent.com, je peux vendre des Ebooks (livres électroniques) où je présente des solutions pour gagner de l’argent. Si vous aimez la page, il y a fort à parier que vous serez intéressé par les produits proposés. Si votre page Facebook a pour thème la décoration, pensez à vendre divers objets dans cette thématique à vos fans. Vos fans auront confiance en vous et vous verrez vos ventes décoller. Bien sûr, les produits que vous proposez doivent être en rapport avec la thématique de votre page. Ne vendez pas des articles de pêche sur une page consacrée à la mode. J’exagère un peu mais c’est du déjà vu.

4. Faire de l’affiliation:

Si vous allez fréquemment sur la page Facebook du blog, vous avez déjà vu que parfois il y a des liens vers des sites rémunérateurs. Dernièrement, j’ai posté des publications vers le site rémunérateur Loonea et vers son homologue, Moolineo. A chaque fois que vous cliquez sur le lien et que vous vous inscrivez, je touche une petite commission. C’est ce qu’on appelle l’affiliation. Libre à vous d’en faire autant.

5. Vendre une page:

Tout peut se monétiser et même une page Facebook. Imaginez que pour telle ou telle raison, vous voulez vendre votre page, vous n’aurez aucun mal à trouver un acquéreur à condition que celle-ci soit intéressante et qu’elle dispose d’un nombre conséquent de fans. Il n’est pas rare de voir des blogueurs mais plus souvent encore des grandes marques qui rachètent des pages Facebook. Pour les pages avec des milliers de fans, les prix peuvent s’envoler.

logo facebook
Faites du business avec Facebook!

6. Vendre des fans:

C’est incorrect, je devrais plutôt dire :”Suggérer à mes fans d’aimer d’autres pages“. Des blogueurs ou marques peuvent demander à leurs fans d’aimer la page d’un concurrent qui les paiera en conséquence. C’est comme si je faisais de la pub pour les pages Facebook de Empocher.netBuziness24.com ou encore pour Optimiser-Mes-Finances.fr et que les webmasters respectifs me payaient en contrepartie. Sachez que cette pratique est très fréquente.

7. Vendre des commentaires et des likes:

Pour améliorer la notoriété d’une autre page, vous pouvez demander à vos fans de commenter et de liker les publications de ces pages en questions. Je reconnais que cette pratique est trompeuse. De plus, forcer vos fans à faire quelque chose risque de nuire à votre image puisque ces derniers auront l’impression d’être trompés. Cette pratique est aussi très répandue mais à utiliser avec certaine précaution.

8. Donner un coup de pouce à un autre blogueur:

Sur la page Facebook de LeClubArgent.com, vous êtes déjà près de 10000 fans. Je peux vous présenter d’autres sites similaires pour donner un coup de pouce aux blogueurs qui débutent. Pour parler d’eux sur ma page, je peux leur demander de me payer. Plus ma page aura de la notoriété, plus je pourrai espérer d’argent. En ce qui me concerne, je fais ça gratuitement et les sites que je trouve utiles font l’objet de publications. Jetez un oeil ici, vous allez comprendre: https://www.facebook.com/Le-Club-Argent-1780697285289388/. Pour les pages avec des centaines de milliers de fans, une publication “sponsorisée” peut rapporter plusieurs milliers d’euros.

9. Faire de la pub pour une grande marque:

Vous êtes un blogueur ou blogueuse influent? Vous avez un très fort trafic et une forte communauté? Vous allez être approché par des marques pour faire la promotion de produits à travers vos publications. Les blogueurs et pages les plus populaires peuvent générer plusieurs centaines voire milliers d’euros rien que pour une publication. Rendez-vous compte? Je pense que ce ne sera pas votre cas dans l’immédiat mais sachez que ça peut vous arriver.

10. Envoyer du trafic vers son blog:

Bien souvent sur la page du blog, je vous informe que j’ai publié de nouveaux articles. Et à chaque fois, je vous mets le lien. Logique n’est-ce pas? En fait, j’utilise les réseaux sociaux pour générer plus de trafic sur mon blog et comme il y a plus de monde, je gagne plus d’argent. Inutile de vous faire une démonstration car je pense que vous comprenez que si votre trafic augmente, vos revenus iront dans le même sens. Attention, car il ne suffit pas d’avoir un million de fans pour avoir du trafic. Non, tout comme Google, Facebook repose sur un algorithme baptisé EdgeRank qui juge de la pertinence de votre page et publications. Si celles-ci sont jugées intéressantes, elles apparaîtront sur le mûr de vos fans. Être reconnu par Facebook comme une page de confiance demande beaucoup de travail, de l’engagement et du temps. Je vous conseille de lire un article très bien fait de Webmarketing-Conseil.fr pour tout savoir sur l’EdgeRank.

Voilà, vous savez à peu près tout des meilleures solutions pour gagner de l’argent grâce à ce fameux réseau social fondé par Mark Zuckerberg. Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à me le dire en postant un commentaire.

RDC : L’AFDC-A dénonce le « climat de haine et les règlements de comptes devenus un mode de gestion au sein du FCC »

PinterestEmail

Share

Les élus de L’AFDC-A posant avec leur autorité morale, Modeste Bahati, dimanche 12 mai, à l’occasion de la réception organisée à leur honneur. Photo Jimmy Mukelenge, de la cellule de communication de Modeste Bahati.

« L’AFDC-A dénonce le climat de haine, d’animosité et les règlements de comptes devenus un mode de gestion au sein du FCC », indique un communiqué de cette plateforme politique publié ce mercredi 10 juillet et qui réagissait à la suspension de Modeste Bahati, autorité de l’AFDC-A du FCC.

L’Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés prend acte de cette suspension et annonce que le regroupement politique AFDC-A reprend son autonomie totale vis-à-vis du FCC et des institutions du pays.

Cette annonce a été faite ce mercredi à Kinshasa à l’issue d’une réunion des présidents des partis et personnalités élargis aux députés et sénateurs de ce regroupement politique.

L’AFDC-A met en garde « tous ceux qui tentent de débaucher en son sein car ils n’auront ni légitimité ni légalité pour engager le regroupement » et invite son groupe parlementaire à l’Assemblée nationale à reconstituer son bureau.

« L’AFDC-A fait remarquer que suite au communiqué suspendant son président et autorité morale de la conférence des présidents des regroupements du FCC, la conférence des présidents des partis politiques et personnalités signale que c’est l’AFDC-A qui est membre du FCC et non son autorité morale. De ce fait, seule cette dernière engage ses membres au sein d’autres instances et n’enverra personne au FCC quant à ce », indique le communiqué.

Une injustice qui révolte

Dans une interview accordée à Radio okapi, l’autorité morale de l’AFDC-A a indiqué que cette mesure de prendre son autonomie vis-à-vis du FCC est la conséquence de la décision prise par le même FCC d’exclure l’AFDC de ses rangs sur fond, estime-t-il, de règlement de compte, de jalousie et de peur.

Modeste Bahati Lukwebo, candidat au poste du président du Sénat revient sur les raisons de sa décision.

« Nous avons 44 députés nationaux, 70 députés provinciaux, 13 sénateurs, deux gouverneurs, 7 Vice-gouverneurs. Il y a aussi des présidents et vice-présidents des assemblées provinciales. C’est quand même une grande force qui ne pouvait pas être écartée au profit d’un indépendant qui n’amène que sa personne au FCC. C’est cette injustice qui nous révolte que nous avons dénoncée. Malheureusement, nos amis n’ont pas voulu écouter la vérité. Ils préfèrent les règlements de compte. Nous sommes contents qu’ils aient fait le premier pas en nous excluant et nous avons pris notre autonomie totale », a indiqué Modeste Bahati.

Il évoque aussi les souvenirs qu’il garde du FCC :

« Je crois que ça été une bonne expérience. Le FCC a la majorité écrasante. C’est par l’apport de tout le monde et en particulier de l’AFDC-A qui est une grande force politique ».

La peur et la méfiance plus dangereuses qu’Ebola

La désinformation, la peur et l’insécurité ne facilitent toujours pas la lutte contre Ebola.

Il n’y a pas de plus grands défis que de s’attaquer à une épidémie mortelle.

Mais imaginez que vous essayez de le faire dans une zone de conflit ravagée par l’extrême pauvreté, l’insécurité et le manque de communication au sein d’une population où les agents de santé sont craints ?

Pourtant, c’est la réalité d’Ebola dans l’est de la République démocratique du Congo, où plus de 1.500 personnes ont perdu la vie à cause du virus au cours de la dernière année.

Dans la ville de Butembo, dans la province du Nord-Kivu, je vois comment le personnel médical local et international et les organisations caritatives essaient de combattre la maladie.

A lire aussi

Essentiellement, il s’agit d’un jeu macabre de chasse à la taupe qui semble presque impossible à gagner. Les choses se passent ainsi :

Un matin comme les autres ou presque, j’ai appris qu’une femme était morte d’Ebola. Le personnel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), s’est précipité sur les lieux et a mis sur pied un centre de vaccination à impact rapide.

En pratique, cela signifie quelques tables sur chevalets sous un certain nombre de tentes avec des équipes vaccinales.

Ensuite, les membres de la famille de la femme décédée, ses amis, ses voisins sont identifiés. Il leur a donc été demandé de se faire vacciner.

Par la suite, leur groupe de contact élargi est également vacciné dans l’espoir que ce double anneau de protection arrêtera le virus dans sa course.

Le virus Ebola
Image captionLe virus Ebola

Ces centres de vaccination sont financés en partie par le gouvernement britannique. Le ministre britannique du Développement international, Rory Stewart, était là pour voir par lui-même l’impact de l’aide apportée par son ministère.

De nombreux décès dus au virus Ebola ne sont jamais signalés. Des décennies de conflit ont conduit à une méfiance généralisée à l’égard des autorités, ce qui a un impact sur la propagation de la maladie, selon les auteurs d’un rapport récent.

Certains nient l’existence de la maladie, croyant qu’il s’agit d’un simple outil de propagande inventé par la communauté internationale pour le trafic d’être humain.

D’autres ne font pas confiance au personnel médical formé pour soigner les malades.

Ensuite, il y a ceux qui ne veulent tout simplement pas que leurs proches leur soient enlevés, enfermés dans un sac mortuaire en plastique et enterrés anonymement par quelqu’un d’autre.

Ebola: l’Ouganda redouble de vigilance

C’est important, car le cadavre d’une victime d’Ebola est le plus contagieux au moment de la mort. Ainsi, si les familles sont occupées à nettoyer le corps dans le cadre des rites funéraires habituels, elles accentuent les risques de contagion et se condamnent presqu’à une mort certaine.

Même si un décès est signalé, cela ne résout pas tout. Tout le monde n’est pas d’accord pour se faire vacciner ou pour fournir des informations sur leurs cercles de contact plus larges.

Le personnel médical ne peut pas faire grand-chose pour les forcer à donner leurs noms et adresses.

Certaines personnes, même si elles sont vaccinées, contractent encore la maladie. Il semble inévitable qu’il n’y ait jamais assez d’équipes d’intervention rapide pour faire face au nombre de décès par Ebola.

Les vaccinations ont sans aucun doute eu un impact. Après plus de 11.000 décès lors de l’épidémie qui a frappé la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone au début de cette décennie, il y a eu jusqu’ici moins de décès en République démocratique du Congo.

Mais malgré toutes les leçons apprises et l’énorme quantité de ressources investies dans cette épidémie, elle continue de s’étendre.

Contenir le virus

Butembo est un centre commercial avec une « population très mobile », selon l’OMS, qui vient d’ailleurs en République démocratique du Congo ainsi que de ses voisins que sont le Rwanda, l’Ouganda et le Kenya.

On craint que le virus ne se propage vers le sud jusqu’à Goma, la capitale régionale du Nord-Kivu et une importante plaque tournante de transport pour le pays et la région. Si cela se produisait, l’épidémie pourrait prendre une nouvelle dimension. Ainsi, le personnel médical arrive parfois trop tard et le virus s’est propagé.

Une carte montrant l'emplacement de Butembo et Goma à l'intérieur de la RD Congo.

Plus d’un million de personnes vivent dans la zone urbanisée dense de Goma sur les rives du lac Kivu. Ce qui signifie que la maladie se propagerait rapidement et serait presque impossible à contrôler.

Je visite la frontière avec le Rwanda, où des dizaines de milliers de personnes traversent chaque jour.

Tous ceux qui passent par-là doivent se laver les mains à l’eau chlorée, se faire prendre la température et répondre aux questions sur l’endroit où ils sont allés et leur contact avec les sites Ebola.

Il y a des refrains humanitaires et des annonces sur la façon de prévenir la propagation de l’infection.

Jusqu’à présent, Ebola n’a franchi qu’une seule frontière – celle de l’Ouganda – mais, heureusement, la maladie ne s’est pas propagée.

Par contre, si la maladie touchait le Rwanda, les conséquences seraient importantes.

Rory Stewart (à droite), secrétaire d'État britannique au Développement international, vu dans un avion.
Image captionRory Stewart (à droite), secrétaire d’État britannique au Développement international voyageant en RDC
Nouvel essai clinique contre Ebola à Beni

Outre les conséquences médicales potentielles, il y aurait un impact économique.

Si la frontière devait fermer, des milliers de petits commerçants perdraient leurs moyens de subsistance, ce qui aggraverait la pauvreté actuelle.

Si la frontière en cas d’urgence sanitaire n’est pas ouverte, il pourrait y avoir d’énormes mouvements de population à travers la région. Arrêter la propagation de la maladie avant Goma est une priorité.

Avec M. Stewart, j’ai visité une clinique de traitement d’Ebola à l’hôpital de Goma qui est partiellement financée par le gouvernement britannique. Il y a aussi une autre clinique en construction de l’autre côté de la ville.

Mais le ministre croit clairement que les niveaux de préparation doivent être renforcés et il exhorte des pays comme la France, l’Allemagne et le Canada à fournir les ressources dont ils ont grand besoin.

Des membres de la famille déposent des feuilles sur la tombe d'un parent décédé d'Ebola à Butembo.
Image captionDes membres de la famille déposent des feuilles sur la tombe d’un parent décédé d’Ebola à Butembo.

Il souhaite également que l’Organisation mondiale de la santé déclare officiellement qu’il s’agit d’une urgence sanitaire mondiale – une définition technique – qui faciliterait la collecte de fonds à l’échelle internationale.

Des sommes secrètes

À l’heure actuelle, les principaux donateurs sont les États-Unis et le Royaume-Uni. Le montant de leurs dons est en grande partie gardé secret parce qu’on craint qu’en parlant de millions de dollars, on n’augmente le nombre d’attaques contre les agents de santé.

Telle est leur méfiance à l’égard d’un monde qui a largement ignoré leur pays pendant des décennies de guerre civile et certains Congolais croient que la communauté internationale utilise Ebola pour faire de l’argent.

Ils espèrent que certains des agents de santé et du personnel d’aide auront eux-mêmes une partie de cet argent.

La question fondamentale qui se pose maintenant au monde extérieur est de savoir quelles leçons tirer de cette épidémie. Car peu de gens croient qu’Ebola sera complètement vaincu.

Nombreux sont ceux qui pensent qu’à l’avenir, les virus de ce type devront être gérés plutôt qu’éradiqués.

Orphelines d’Ebola et prostituées

CAN-2019 : Sensationnel Madagascar ! Les Barea éliminent la RDC et se qualifient pour les quarts

Au bout du suspense et à bout de forces, les Malgaches ont réussi l’exploit de se qualifier pour les quarts de finale de la CAN en éliminant la RD Congo au terme d’un match engagé et éprouvant. Le Petit Poucet poursuit son rêve.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :